Mobilité propre

La FNCCR s'engage pour atteindre l’objectif des 100.000 bornes

Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique et solidaire et Jean-Baptiste Djebbari, ministre délégué chargé des Transports, ont reçu ce 12 octobre les acteurs de la filière automobile, autoroutière, de l’énergie et de la grande distribution ainsi que des élus locaux afin d’accélérer le déploiement des véhicules électriques et le développement du réseau d’infrastructures de recharge et, ainsi, concourir à l’objectif fixé par le Président de la République de 100.000 points de charge ouverts au public.


Rappel des annonces du Gouvernement :

  • Le bonus pour l’achat d’un véhicule électrique passe de 6.000 à 7.000 euros pour les particuliers, pour l’achat d’un véhicule d’une valeur inférieure à 45.000 euros ;
  • Le bonus pour l’achat d’un véhicule électrique pour les flottes d’entreprises passe à 5. 000 euros, pour l’achat d’un véhicule particulier ou utilitaire léger d’une valeur inférieure à 45.000 euros ;
  • Mise en place d’un bonus de 2.000 euros pour l’achat de véhicules hybrides rechargeables pour les véhicules d’un montant inférieur ou égal à 50 000 euros ;
  • La prime à la conversion passe à 3.000 euros pour les ménages modestes pour l’achat d’un véhicule thermique et à 5 000 euros pour l’achat d’un véhicule électrique ou hybride rechargeable ;
  • Assouplissement du critère d’éligibilité pour la mise au rebut du véhicule, en incluant les Crit’air 3 pour les ménages « très modestes » et Crit’air 4 pour les autres ;
  • Le nombre de ménages éligibles à la prime à la conversion augmentera grâce au relèvement du seuil de revenu fiscal de référence passant de 13.500 euros à 18.000 euros pour couvrir 75 % de la population ;
  • Les acheteurs publics, dont l’État, accélèreront le renouvellement de leurs flottes de véhicules. Le Gouvernement adoptera dans les prochaines semaines une circulaire relative aux flottes de véhicules imposant un objectif de 50 % de véhicules électriques, hybrides ou à hydrogène pour les acheteurs publics ;
  • Accélération du déploiement de bornes de recharge électrique. Le nombre de points de recharge passera à 100.000 bornes d’ici 2021 au lieu de 2022.

Chacun des acteurs présents a ensuite été invité à montrer l’investissement qu’il a consenti sur le déploiement de bornes de recharge et a été amené à signer une charte d’engagements pour atteindre l’objectif des 100.000 bornes. Dont tous ceux signataires sur la photo.

Jean-Baptiste Djebbari, ministre délégué chargé des Transports – Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique et solidaire  – La charte d’engagements

La FNCCR a rappelé qu’elle s’est impliquée dès le départ, avec ses collectivités adhérentes, dans le déploiement des infrastructures de recharge pour véhicules électriques. Cette implication a favorisé un vif essor de la mobilité propre sur les territoires avec le déploiement de près de 30.000 bornes ouvertes au public dont 70 % réalisés par les collectivités et grands syndicats d’énergie.

Charles-Antoine Gautier, chef du département énergie de la FNCCR, signataire de la charte.

La FNCCR compte continuer d’accompagner le processus engagé pour contribuer à l’atteinte des objectifs fixés par le gouvernement en prenant l’engagement d’au moins 6.000 bornes de recharge supplémentaire déployées par les collectivités d’ici à fin 2021.

L’événement « Objectif 100 000 bornes » est à retrouver en vidéo ici :

.

Actualités | Energie |