2018-06-26

Cycle de l'eau

Petit-déjeuner débat GEMAPI (9h-10h30)

Dans la nuit du 3 au 4 juin 2016, la Seine atteint le niveau de 6,10 mètres, un niveau d’autant plus remarquable que la crue a lieu à une période non hivernale.


Jusqu’alors, les inondations avaient plutôt lieu en début d’année (janvier en 1910, 1924, 1926, 1955…, février 1945…). Sans oublier 2018, lorsque le lundi 29 janvier, la Seine culmine à 5,84 mètres, provoquant peu de dégâts à Paris, mais touchant beaucoup de particuliers et d’entreprises en amont et en aval. Au point que certains habitants, touchés par ces deux inondations successives, envisagent de vendre leur maison…

La crue centennale de 1910 aura un jour une réplique. Mais, entre-temps, il convient sans doute d’admettre que d’autres crues, décennales ou semi-centennales, surviendront, affectant plus ou moins régulièrement la région francilienne. Comment se prémunir d’un événement exceptionnel qui se banalise ? D’abord en tirant les leçons des deux récentes crues et en déterminant les actions à mener pour en limiter l’impact, la réflexion s’inscrivant dans le cadre de la mise en place de la nouvelle compétence GEMAPI.

Pour évoquer ces diverses questions, la FNCCR organise un petit déjeuner débat avec :
– Bénédicte MONTOYA, Adjointe en charge des risques naturels, Pôle risques et aménagement, DRIEE Île-de-France;
– Roland NUSSBAUM, Directeur de la Mission risques naturels ;
– Marc Vincent, Directeur général des services techniques, EPTB Seine Grands Lacs;
– Mairie de Villeneuve Saint Georges (intervenant à confirmer) ;
– Préfecture du Val de Marne (intervenant à confirmer).

S'inscrire à cet événement